Plantes et sevrage psychotropes, tabac et alcool

Découvrez les plantes qui peuvent accompagner le sevrage de somnifères, d’anxiolytiques (benzodiazépines), de tabac et d’alcool. Et apprenez à les utiliser au mieux (protocoles, contre indications, posologie…)..

Après un 1er article vous livrant le protocole complet du sevrage des médicaments psychotropes (anxiolytiques et antidépresseurs), voici un article exposant certaines plantes qui, par leur action sur la sphère psychique, peuvent accompagner différents sevrages…

Nous verrons ainsi des plantes qui peuvent accompagner le sevrage de somnifères;

Celles qui peuvent accompagner le sevrage des benzodiazépines;

Puis celles du sevrage du tabac et de l’alcool (et de la nourriture).

Rappel : Un sevrage se fait idéalement dans la cadre d’une cure de revitalisation…où l’alimentation est revisitée, la micronutrition psychique et le sommeil privilégiés, tout comme la pratique d’une activité physique régulière, l’exposition à la lumière, des contacts avec la nature, sans oublier une psychothérapie adaptée, l’hypnose, une aide au changement via la PNL, mais aussi TIPI, l’EFT, la relaxation, la sophrologie, le yoga…Bref, tous les outils qui permettent une meilleure gestion du psychisme et de l‘émotionnel. Et bien-sûr, en accord et avec l’aide du médecin

Plantes et sevrage des somnifères

Précision : Les causes d’insomnie sont multiples et permettent de distinguer 2 grands groupes :

  • Les insomnies transitoires, qui peuvent être mises en rapport avec une cause bien déterminée, souvent un évènement stressant identifiable auquel le sujet va devoir s’adapter..
  • Les insomnies chroniques, qui peuvent être dues à des facteurs psychophysiologiques, des facteurs psychiatriques (dépression…), des facteurs organiques (apnées du sommeil, maladie de Parkinson, troubles endocriniens,…), ou encore des facteurs iatrogènes (comme le sevrage de médicaments psychotropes, mais aussi la prise d’alcool ou de certains médicaments, par exemple les β-bloquants, les corticoïdes, les amphétamines,…)

Rappelons déjà que certaines conditions sont nécessaires pour optimiser le sommeil….comme limiter voir supprimer l’absorption de boissons excitantes (café, thé,…), revoir aussi l’alimentation, apprendre à se relaxer, etc. (Retrouverez toutes les conditions pour optimiser le sommeil en cliquant ici)

En dehors de cela, 2 plantes sont idéales pour accompagner le sevrage de somnifères: la valériane et l’eschscholtzia

La valériane va être utile pour ses actions anxiolytique, sédative (qui apaise, relaxe…) et hypnotique (qui provoque le sommeil)..

Valériane, précautions d’emploi:

  • Pas chez la femme enceinte et allaitante, ni chez l’enfant de moins de 12 ans
  • Le dosage est à adapter si prise de sédatifs de synthèse
  • Aucune contre-indication

L’eschscholtzia quant à elle est hypnotique..

L’eschscholtzia, précautions d’emploi:

  • Pas chez la femme enceinte et allaitante
  • Attention si traitement antidépresseurs (IMAO, IRS) et antihypertenseurs
  • Aucune contre-indication

En pratique, lors d’un sevrage de somnifères (ex : tous les 10 jours, diminution si possible ½ du somnifère), prendre 10 ml (= 2 cuillères à café) au coucher d’une préparation EPS (= extraits de plantes fraiches standardisées) associant ½ valériane et ½ eschscholtzia

N’oubliez pas les oméga 3, le magnésium et les vit du groupe B

Si le terrain est anxieux, vous pouvez ajouter de la rhodiole (adaptogène, anxiolytique, antidépresseur) (à prendre donc en plus de la préparation indiquée plus haut)…

Rhodiole, précautions d’emploi :

  • Pas chez la femme enceinte et allaitante
  • Si dosage mal adapté, risque d’agitation
  • Contre-indications : troubles bipolaires..

Rappel : la rhodiole peut donc être associée aux somnifères, mais aussi aux anxiolytiques et aux antidépresseurs

Plantes et sevrage des benzodiazépines, du tabac et de l’alcool…

Précision : Le GABA (acide γ-aminobutyrique) est le neurotransmetteur inhibiteur le plus représenté au sein du système nerveux central (SNC). Presque toutes les structures centrales contiennent effectivement des neurones GABAergiques.

 

Une classe importante de médicaments, celle des benzodiazépines, agit par interaction avec le récepteur de type A au GABA. De là des effets de type hypnotique, amnésiant et myorelaxant…

2 plantes a associer au sevrage des benzodiazépines: la valériane et la passiflore

La valériane pour son action GABAergique (voir encart ci-dessous) et anxiolytique.. (Revoir les précautions d’emploi indiquées plus haut)

La passiflore pour ses actions anxiolytique et sédative

Passiflore, précautions d’emploi :

  • Par manque de données scientifiques, pas chez les enfants de moins de 12 ans
  • Dosage à adapter si prise parallèle de sédatifs de synthèse

En pratique lors d’un sevrage de benzodiazépines : une préparation EPS (= extraits de plantes fraîches standardisées) associant ½ valériane et ½ passiflore, 5ml du mélange 1 à 4 fois par jour…

Sur une conduite addictive (tabac et/ou alcool…mais aussi nourriture), ajouter à cet EPS (valériane/passiflore) un EPS associant ½ griffonia et ½ mucuma, 5 à 10 ml du mélange le soir au coucher (1 mois renouvelable, en fonction des besoins)

La griffonia optimise le statut de sérotonine

Griffonia, précautions d’emploi :

  • Pas chez la femme enceinte et allaitante
  • Pas chez les enfants trisomiques
  • Possibilité de légers et temporaires troubles gastro-intestinaux
  • Contre-indications : tumeur maligne de l’intestin grêle
  • Précaution d’emploi si prise d’antidépresseurs (voir avec le médecin phytothérapeute pour adapter les dosages)

Quant au mucuma, il optimise le statut de la dopamine

Mucuma, précautions d’emploi :

  • Pas chez la femme enceinte et allaitante
  • Avis médical nécessaire en cas de diabète insulino-dépendant
  • Rares troubles gastro-intestinaux et nausées
  • Contre-indications : lors de cancers évolutifs et de schizophrénie
  •  Interaction médicamenteuse possible avec antidépresseurs (= rester vigilant)

 

N’hésitez pas à nous faire profiter de votre expérience “phytopsychique” (perso ou pro) dans la partie commentaires…

Et puis si vous avez aimé cet article “plantes et sevrage psychotropes, tabac et alcool, je vous invite aussi à le partager avec votre communauté Facebook, Twitter, Google+

N’oubliez pas non plus de télécharger (gratuitement) votre guide, si ce n’est pas déjà fait

Et puis pour retrouver tous les articles de cette plateforme, rdv à plan du site situé en bas de page

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre cure DETOX !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

17 commentaires

  1. faure valerie 15 décembre 2016
    • Véronique Duivon 16 décembre 2016
  2. Lefeuvre 15 décembre 2016
    • Véronique Duivon 16 décembre 2016
  3. Lefeuvre 20 décembre 2016
  4. ciaola 30 janvier 2017
    • Véronique Duivon 31 janvier 2017
  5. Wendy 11 mars 2017
    • Véronique Duivon 13 mars 2017
  6. Jean-Pierre 10 avril 2017
    • Véronique Duivon 10 avril 2017
  7. Genovese 6 juin 2017
    • Véronique Duivon 7 juin 2017
  8. laetitia 28 juin 2017
    • Véronique Duivon 2 juillet 2017
  9. Muriel 26 juillet 2017
    • Véronique Duivon 27 juillet 2017

Laisser un commentaire