Cure détox, dossier complet

Cure détox, on en parle beaucoup mais peu la connaissent..

(Article 1 sur 2 du dossier consacré à la cure détox)

On parle de plus en plus de cure detox dans les magazines, et surtout au printemps, période où beaucoup cherchent à perdre les kilos pris durant l’hiver. À croire que le PRINCIPAL objectif de la cure détox est l’amaigrissement. Ce qui n’est pas exact, comme certains vont le découvrir dans cet article.

Certains pensent aussi que faire une cure détox ça consiste JUSTE à prendre un draineur (plantes ou autre substance) afin d’augmenter les éliminations. Ce qui est encore une fois inexact, comme ces personnes vont aussi le découvrir ici.

Cure détox, toxines, colles et cristaux, lysosomes, encrassement organique…Définitions

Le terme « detox » est le diminutif de « detoxification », lui-même utilisé en langage courant pour parler de l’élimination des déchets produits par l’organisme (résidus de l’activité cellulaire, déchets issus de la dégradation de substances nutritives, etc.), ainsi que des substances toxiques les plus courantes (médicaments, colorants,…), l’ensemble de ces déchets étant également dénommées « toxines ».

De par leur composition, ces toxines sont classées en 2 catégories: les «colles», et les «cristaux».

Les colles sont des substances d’origine lipidique (cholestérol,..) et glucidique (résidus d’amidon,…). Elles sont aussi constitués de cellules mortes (issues du renouvellement cellulaire) et de cadavres bactériens (= bactéries neutralisées par le système immunitaire).

Quant aux cristaux, ils sont en grande partie issue de la transformation des protéines (acide urique, urée, créatinine, acide oxalique), de graisses (acide acétylacétique, etc.) et de sucres (acide pyruvique, acide lactique). Ils sont aussi constitués de minéraux usés (phosphore, soufre, chlore, etc.).

Cette classification des toxines du corps en colles et en cristaux est due à un biologiste, Pierre Valentin Marchesseau (1911/1994), qui fut le propagateur la naturopathie en France. Pour lui et ses prédécesseurs, dont le 1er fut probablement Hippocrate (420/370 av JC), le père de la médecine moderne, la maladie est « UNE » et résulte de l’encrassement des liquides circulants dans notre corps (sang, lymphe, liquide et extra et intracellulaire). Ces liquides organiques constituent en fait ce qu’on nomme le « terrain ». Fondamentalement, la perte de santé physique et psychique est due à une dégradation du terrain conséquente de l’encrassement organique

Jusque-là, tout va bien, la création de toxines est un processus normal que le corps sait  très bien gérer..

Le problème, c’est quand la présence de ces toxines excède les capacités d’élimination de l’organisme.

Dans ce cas, ces toxines s’accumulent dans les profondeurs tissulaires et c’est ce qu’on nomme l’encrassement organique.

Le problème avec ce dernier, c’est qu’il engendre une baisse de la vitalitéà l’origine des troubles fonctionnels de toutes sorte, comme de mauvaises digestions, le transit perturbé, des ballonnements, des problèmes circulatoires, une rétention d’eau (cellulite, œdème), des yeux cernés et/ou gonflés, une mauvaise haleine, des problèmes cutanés (boutons, acné, eczéma, etc.), des douleurs musculaires et/ou articulaires, des troubles du sommeil, des problèmes de poids, etc.

Cet encrassement organique peut avoir plusieurs origines.

Telles que des carences qui font que l’organisme (dont les organes d’élimination) tourne au ralenti.

Il peut aussi être du à une alimentation inadaptée, et/ou excessive, à la prise excessive de médicaments, de pathologies, à la sédentarité, etc.

Heureusement, on peut libérer le corps de ses toxines pour éviter les perturbations organiques (préventif) ou bien carrément s’en débarrasser (curatif).

Et c’est la l’objectif du nettoyage organique, qui est un aménagement d’outils mis en place durant un temps donné.

À retenir de cette 1ère partie  : L’objectif de la cure détox est d’aider le corps à prévenir l’encrassement organique ou bien à s’en libérer

Dans le 2 ème article de ce dossier cure détox, vous découvrirez déjà les évaluations nécessaires avant la mise en place d’un nettoyage organique.

Précisions : Tous les déchets métaboliques (c’est-à-dire issus du fonctionnement de l’organisme) et toxiniques (c’est-à-dire entrés dans le corps par voie digestive, cutanée ou respiratoire) proviennent d’une dégradation ayant lieu dans de petites vésicules se trouvant dans les cellules. Ces vésicules sont appelées « lysosomes ». Ces lysosomes sont les appareils digestifs de la cellule. Ils dégradent les matériaux d’origine extra cellulaire entrés dans la cellule (bactéries, virus, toxines de tout genre) et ceux issus du fonctionnement même de la cellule. Les résidus sont ensuite évacués et finissent par rejoindre la circulation sanguine pour être filtrés, transformés, puis évacués par les organes d’élimination (foie, reins,…). Cependant, il arrive que ces lysosomes soient incapables de digérer des substances venues de l’extérieur. Il se forme alors dans la cellule des masses très volumineuses de ces substances indigestes qui peuvent entraîner une dégénération cellulaire, et avant cela, des perturbations organiques moins sévères. Pour remédier à cet encrassement organique, il faut épurer les cellules de l’organisme en stimulant l’activité épuratrice des organes d’élimination

N’hésitez pas à vous exprimer, à nous faire profiter de votre expérience, à poser vos questions, etc,..La partie commentaires vous attend plus bas…

Et si vous avez aimé ce 1er article de ce dossier cure détox, je vous invite à le partager avec votre communauté Facebook, Twitter, etc.

Et pour retrouver tous les articles de cette plateforme, rdv à plan du site situé en pied de page

;-)

Véronique

Partagez auprès de vos amis

10 commentaires

  1. Cartier 23 décembre 2017
  2. KOSZEGI TURQUAIS 30 décembre 2017
    • Véronique Duivon 31 décembre 2017
  3. mestoura 19 février 2018
    • Véronique Duivon 19 février 2018
  4. Marc 28 septembre 2018
    • Véronique Duivon 28 septembre 2018
  5. Franck 16 septembre 2019
    • Véronique Duivon 16 septembre 2019

Laisser un commentaire