Alternatives alimentaires et détox, le défi

Remplacer certains aliments par d’autres plus adaptés permet d’optimiser le nettoyage organique, et tout en conservant le plaisir.. 

Lorsque on décide de réformer son alimentation, comme lors de la mise en place de l’axe alimentaire d’une cure détox, on ne sait pas toujours par quoi remplacer certains aliments, comme par exemple les pâtes blanches, le pain blanc, le café.

L’article d’aujourd’hui se propose donc de vous faire découvrir les alternatives alimentaires les plus courantes et les plus goûteuses…

Pour en savoir plus sur les différentes cures de santé, cliquez  dans le menu plus hautsur « Par où commencer ? »

Par quoi remplacer le pain blanc ?

Le pain blanc peut être remplacé par du pain à la farine bise (c’est-à-dire une farine pas totalement raffinée), ou par du pain complet et d’origine biologique

À noter : Toutes les céréales complètes (blé, riz, etc.) doivent être issues de l’agriculture biologique, les pesticides(de l’agriculture classique) se trouvant concentrés dans l’écorce (= son) de leurs grains

Ce pain doit également être au levain et non à la levure de boulanger…

Le levain permet une transformation de l’acide pythique (contenu dans le son des céréales complètes, et qui est fortement déminéralisant) en inositol (Vit B) et en phosphates de calcium et de magnésium bio-disponibles. L’acidose (= pouvoir acidifiant) provoquée par le pain est ainsi neutralisée.

Pour certains, supprimer les céréales à gluten (et donc le pain à la farine de blé) est nécessaire (voir le guide téléchargeable gratuitement en bas de page contre pour plus de détails)..

Dans ce cas, on peut se diriger vers du pain à la farine de châtaigne, de sarrasin, de quinoa, vers du pain des fleurs (genre de craquottes à la farine de châtaigne, de quinoa ou de sarrrasin).

Extrait du guide..

Le gluten est une protéine contenue dans certaines céréales (blé, épeautre, seigle,…) que notre capital enzymatique n’a pas les capacités de dégrader en acides aminés. Les résidus de cette digestion incomplète sont le point de départ des phénomènes d’intolérances. Idem pour les produits laitiers (chez certains)

 

Lors d’une détox, on limite voir on supprime la consommation du gluten….

 

Les céréales à gluten peuvent être remplacées par des céréales sans gluten (consommées toutefois avec modération)…

 

Céréales à gluten

  • Petit épeautre
  • Avoine
  • Kamut
  • Blé
  • Epeautre
  • Orge
  • Seigle

À noter : le petit épeautre, l’avoine et le kamut sont mieux tolérés que les 4 céréales notées en gras.

 

Céréales sans gluten

  • Fonio
  • Maïs
  • Millet
  • Quinoa/amarante
  • Sarrasin
  • Millet
  • riz

À noter : les céréales sans gluten produisent moins de colles que celles contenant du gluten…

 

En ce qui concerne les produits laitiers, le fait que le lait soit caillé ou fermenté (fromage blanc, yaourt,…) le débarrasse du lactose, mais pas des protéines problématiques (caséines, lactoglobuline, lactalbumine)…

 

Les produits laitiers de brebis et de chèvre semblent toutefois mieux tolérés par l’organisme humain que ceux issus de la vache. Alors en cas de consommation de produits laitiers, privilégier les produits caillés ou fermentés de brebis ou de chèvres et issus de l’agriculture biologique.

 

Sinon, par quoi remplacer le lait ?

 

Par le lait d’amandes, de noisettes, de riz, de châtaignes, de coco…

 

Et qu’en est-il du “lait” de soja ?

 

il est préférable d’éviter le lait de soja…

 

Le soja contient des facteurs que seule la cuisson haute température et la lacto-fermentation permettent de neutraliser…

 

Ainsi, si on consomme du soja, voici les 2 meilleures alternatives :

  • Si le soja est cru : cru et germé simultanément.
  • S’il est cuit : le choisir sous forme lacto fermentée comme par exemple sous forme de miso (pate de soja), de tempeh (= tofu fermenté), de lait de soja caillé, de tamari (sauce au soja traditionnelle)

Par quoi remplacer les pâtes blanches ?

Par des pâtes à la farine complète bio de blé (contient du gluten), ou de sarrasin (sans gluten), ou de spiruline (sans gluten) , ou de châtaignes (sans gluten), ou de riz (sans gluten), ou de blé complet sans gluten..

Et la semoule blanche ?

Par de la semoule complète biologique de blé (contient du gluten) ou de mais (sans gluten), boulghour(avec gluten), pil-pil (avec gluten)..

Et le riz blanc ?

Par du riz mi-complet bio (sans gluten), du pil-pil de riz bio (sans gluten)…

Et le café ?

Pour commencer (pour les « accrocs » !), on peut se rabattre sur le décaféiné à l’eau et issu de l’agriculture bio. Les substances toxiques générées par la torréfaction restent toutefois problématiques. Le mieux sera encore de finir par s’en abstenir…

Pistes d’alternatives au café :

  • La chicorée : chicorée Leroux, chicorée soluble bio Les Rois Mages (en magasins bio)…
  • Le café d’orge : Yannoh Instant et Yorzo Instant (Lima)
  • Le café d’épeautre: café d’épeautre bio (Hildegarde de Bingen)

Et parfois, pour se faire plaisir, ou si on a une longue route à faire ou un besoin exceptionnel stimulation physique ou intellectuelle, pourquoi ne pas suivre le conseil de Daniel Kieffer dans son livre « Cures naturopathiques » (Editions Grancher):

« Pour le plaisir, et avec modération, tester le café de type Maragogype, d’origine biologique si possible. Cette variété, peu dosée en caféine, présente de gros grains clairs, moins torréfiés, donc moins toxiques car moins riches en substances de craquages (3-4 –benzopyrènes)»

Doit-on aussi remplacer le thé durant sa cure détox ?

Le thé vert est moins toxique que le noir (fermenté). Une partie des tanins neutralisent aussi une bonne part des alcaloïdes (dont la théine).

Les effets diurétiques et hautement antioxydants du thé vert compensent aussi le relatif apport toxique lié aux alcaloïdes..

La solution idéale : déthéiner le thé (si possible donc vert)…

Pour déthéiner le thé : eau frémissante sur votre thé (sachet ou vrac), laisser infuser 2 minutes, jetez cette 1ère infusion (la théine s’y trouve). Remettre de l’eau frémissante sur le même sachet ou vrac puis laisser infuser autant de temps que désiré, puis déguster

Et par quoi remplacer la charcuterie ?

Par des pâtés végétaux

Penser aussi au jambon cru (bio). Celui-ci était annoncé par le Dr Jean Seignalet comme une source de protéines animales plutôt saine…

Et les « excès » de beurre ?

Le problème n’est pas la consommation d’un peu de beurre bio et cru, mais l’excès.

L’alternative à ces excès de beurre : beurre allégé biologique, margarine végétale biologique; purée d’amandes, de sésame, de cajou, de noisettes

Et pour remplacer les huiles raffinées ?

Utilisez les huiles garanties vierges de 1ère pression à froid : olive, noix, lin, tournesol, sésame, courge… (à noter : il y a actuellement des polémiques sur les huiles provenant des graines, comme le colza, le sésame, etc., n’hésitez pas à commenter)

Et les pâtisseries et les biscuits de farine raffinée et sucrées (industriels) ?

Par des biscuits à la farine complète, si possible au levain, et peu sucrés.

Également par des tartes maisons, sablées, crêpes… (préparés avec des laits végétaux, par ex)

Et le chocolat ? Et les confiseries?

Pour les amateurs, quelques carrés de chocolats noirs et bio de temps en temps.

Sinon, se diriger vers des plaques de caroube, de la poudre de caroube.

Les confiseries sont remplacées par des fruits séchées (rappel: pas de fruits frais ou séchés en fin de repas), des compotes, des pommes au four, éventuellement des barres de céréales (peu sucrées) bio, ..

Et les vins ordinaires ?

Les remplacer par des vins (plutôt Bordeaux ou côtes du Rhône) garantis biologiques, voir bio-dynamiques, et en quantité très modérée..

Et le sel raffiné ?

Par du sel complet (gris) de mer, ou herbamare, tamari, gomasio…

Et le sucre blanc ?

Pour les préparations, utiliser le sucre de canne complet et biologique (ne pas confondre avec le sucre de canne roux qui est un sucre raffiné et recoloré)…

Sinon le miel, la mélasse, le sirop d’’agave, la stévia, les fruits secs…

Et les eaux du robinet et les eaux minérales ?

Les remplacer par des eaux peu minéralisées comme Volvic, Mt Roucous, Mt de la reine…

Encore une chose…

Durant une détox, cure, il faut remplacer au maximum les aliments les plus encrassant d’une catégorie (voir guide pour plus de détails) par les aliments les moins encrassant de la même catégorie. Du poisson ou des œufs à la place de la viande, par exemple. Des fruits ou des légumes racines à la place des céréales. Etc.

Degré d’encrassement des aliments du moins au plus encrassant par catégorie :

Glucides :

  • légumes verts, fruits
  • légumes racines (carottes, navets,…)
  • féculents (patate douce, pomme de terre…)
  • céréales (blé, riz,…)
  • légumineuses (soja, lentilles, pois chiches,…)
  • sucres raffinés
  • pâtisseries.

Protéines :

  • algues
  • oléagineux
  • champignons
  • fromage blanc/lait caillé
  • légumineuses (soja, lentilles,…)
  • coquillages crus
  • œuf (consommé idéalement à la coque)
  • poisson
  • viandes blanches
  • gibier
  • viande rouge
  • abats
  • crustacés
  • Levures
  • charcuteries.

Lipides :

  • fruits gras (olives, avocat)
  • huiles végétales
  • beurre cru
  • margarine
  • graisses animales.

 

 

En cas de questions, de suggestions, de partage d’expériences, etc.,n’hésitez pas à vous servir de la partie commentaires

Si cet article vous a plu, n’oubliez pas de le partager avec vos amis Facebook, Twitter, Google+

Et puis n’oubliez pas de télécharger gratuitement votre guide, si ce n’est pas déjà fait..

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre cure DETOX !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

Merci pour votre inscription.

Il y a visiblement une erreur.

5 commentaires

  1. germain 17 février 2016
  2. Amin 3 avril 2016
  3. Seel 21 février 2017
    • Véronique Duivon 22 février 2017

Laisser un commentaire