Les 5 organes de la détox

Bien comprendre les processus d’élimination pour optimiser l’évacuation de vos toxines !

Ce 1er article (sur 8) de votre exploration cure détox va vous parler des 2 catégories de déchets qui peuvent encrasser l’organisme ainsi que des 5 organes qui peuvent les prendre en charge pour les éliminer (= organes de la détox ou émonctoires).

Ces notions de fonctionnement organique sont nécessaires pour bien maîtriser les stratégies de votre cure détox.

Elles vous permettront de mieux comprendre pourquoi et sur quoi vous allez agir, de mieux cibler votre nettoyage et d’obtenir de meilleurs résultats en un minimum d’effort.

Pour retrouver les liens des 8 articles de cette exploration, rdv dans le menu plus haut à Par où commencer ?

1- 2 types de toxines peuvent envahir l’organisme

Avant de vous parler des organes d’élimination qui sont, comme vous le verrez plus loin, les « portes de sortie » par lesquelles l’organisme se débarrasse de ses déchets, je dois vous parler des 2 types de déchets qui peuvent encrasser l’organisme: les « colles » et les « cristaux ».

Cette classification des toxines du corps en « colles » et « cristaux » est due à un biologiste, Pierre Valentin Marchesseau (1911-1994), qui fut le propagateur de la naturopathie en France. Pour lui et ses prédécesseurs, dont le 1er fut probablement Hippocrate (420-370 av JC), le père de la médecine moderne, la maladie est « une » et résulte de l’encrassement des liquides circulants dans notre corps (sang, lymphe, liquide et extra et intra cellulaire). Ces liquides organiques constituent en fait ce qu’on nomme le « terrain ». Fondamentalement, la perte de santé physique et psychique est due à une dégradation du terrain conséquente de l’encrassement organique

C’est quoi les colles ?

Les colles n’ont pas de forme définie. Ce sont des substances molles, visqueuses, gluantes, élastiques, arrondies et pouvant être plus ou moins épaisses. Elles ne sont en soit pas agressives pour les tissus organiques mais leur masse et leur épaisseur peuvent entraver la circulation des différents liquides corporels (sang, lymphe, liquide intra ou extra cellulaire), voir boucher les vaisseaux sanguin. Elles peuvent aussi encombrer les voies respiratoires (les crachats, les glaires, les mucosités…sont des colles que l’on peut évacuer en se mouchant).

Ces colles sont des substances d’origine lipidique, c’est-à-dire issues des graisses (cholestérol, graisses saturées), et d’origine glucidique (résidus d’amidon mal digéré).

Elles sont aussi constituées de cellules mortes (issues du renouvellement cellulaire) et de cadavres bactériens (= bactéries neutralisées par le système immunitaire !).

Et les cristaux ?

Les cristaux ont une forme structurée. Ils sont coupants, durs, ce qui leur confère un caractère agressif et irritants pour les tissus. Ils peuvent même les blesser et y créer de l’inflammation (comme dans la « goutte », avec ses cristaux d’urate de sodium). Leur contact prolongé peut finir par générer une lésion.

Ce sont aussi des cristaux que l’on entend crisser dans les articulations. Ils peuvent également s’y accumuler, les enflammer et les bloquer.

La composition des cristaux est en grande partie d’origine protéique, c’est-à-dire issue de la transformation des protéines (acide urique, urée, créatinine, acide oxalique), de celle des graisses (acide acétylacétique, etc.) et des sucres (acide pyruvique, acide lactique), ainsi que de minéraux usés (phosphore, soufre, chlore, etc.)

La classification en colles ou cristaux des déchets de notre organisme vient de leur grosseur et de leur solubilité ou pas dans un liquide. Les colles, de par leur taille, ne passent pas au travers de nombreuses membranes constituant nos tissus alors que les cristaux, bien plus petits, le peuvent. Les colles – de par leur constitution gélatineuse – ne sont pas non plus solubles dans un liquide, alors que les cristaux le sont

2-Les 5 organes chargés de l’élimination des toxines

Les 5 organes chargés de l’élimination sont aussi appelés organes de la détox, ou émonctoires, ou organes filtres. Il y a le foie, les intestins, les poumons, les reins et la peau. C’est eux qui prennent en charge nos colles et nos cristaux pour les évacuer de notre corps. Ils commencent par les filtrer du sang qui les traverse, les transforment – via des enzymes spécifiques – puis les expulsent de l’organisme. C’est pour ça qu’on les appelle les « portes de sortie » du corps…

Chaque émonctoire est spécialisé dans le traitement de l’une ou de l’autre des 2 types de déchets, hormis la peau, qui elle a la capacité d’éliminer les 2.

  • Il y a donc les émonctoires spécifiques à colles : le foie, les intestins et les poumons.
  • Les émonctoires spécifiques à cristaux : les reins.
  • Et un émonctoire mixte (colles et cristaux) : la peau.

Chaque organe de la détox peut être stimulé, c’est-à-dire « boosté » dans son travail d’épuration. C’est là le rôle des outils de drainage, qui peuvent être des plantes, des légumes et fruits aux vertus détoxifiantes, mais aussi du sauna, des bains, des lavements, de la chaleur, des massages, du mouvement, etc. Le choix de l’outil de drainage est fait en fonction du type de déchet à éliminer (colles ou cristaux), de l’état de l’émonctoire pouvant éliminer le type de déchet visé ainsi que du niveau de vitalité.

                     a-Les 2 émonctoires spécifiques à colles

Foie, intestins et poumons…

Le foie. Il est situé à droite dans la partie supérieure de la cavité abdominale, sous le diaphragme. Il est protégé par la cage thoracique. On ne peut en palper qu’un petit bout de sa partie inférieure. Il est irrigué par 2 vaisseaux sanguins. Une artère en provenance de l’aorte qui lui apporte du sang riche en oxygène, et une veine, la veine porte, qui lui apporte un sang riche en substances nutritives prélevées dans le bol alimentaire au niveau des intestins. Tout ce sang entre en contact avec chacune des cellules du foie qui vont ainsi prélever les substances nutritives, mais aussi le purifier de ses déchets..

Dans son rôle de d’épuration du sang:

  • le foie tue les microbes, les virus et en neutralise leurs toxines
  • il inactive les substances toxiques qui ont été consommés (additifs alimentaires, pesticides, médicaments, etc.) 
  • il extrait du sang les cellules mortes, les minéraux usés, les cadavres bactériens, le cholestérol, etc…
  • C’est en fait une grosse usine de nettoyage..

Le foie est donc spécialisé dans l’élimination des colles, qu’il expulse via la bile. Cette bile est recueillie par les voies biliaires et stockée dans la vésicule biliaire, qui la déverse dans le duodénum (=partie supérieure de l’intestin grêle) au moment des repas. C’est donc l’émonctoire intestinal qui prendra le relais de ces colles.

Les intestins. Ils mesurent environ 7 m, et ils sont constitués de l’intestin grêle et du côlon.

C’est au niveau de l’intestin grêle que ce fait l’absorption des nutriments tirés du bol alimentaire. Ces nutriments (acides aminés, acide gras, vitamines, sucres, minéraux, etc.) traverse la muqueuse intestinale pour rejoindre la veine porte qui les amene au foie. Là, après quelques transformations, le foie les relâche dans le courant sanguin pour les redistribuer au reste de l’organisme.

À noter : En temps normal, la muqueuse intestinale est sélective et ne laisse passer dans le sang que des molécules bien digérées. Les grosses particules mal dégradées ainsi que les résidus toxiques sont évacués avec les selles. Malheureusement, cette muqueuse peut être altérée, et elle devient poreuse. Cette porosité intestinale est un gros facteur d’encrassement corporel.

Causes possibles de porosité : l’intolérance alimentaire, l’alimentation inadaptée, les médicaments, les substances chimiques, le stress, etc. Bref, tout ce qui peut créer de l’inflammation digestive

Dans le colon,  il  s’effectue les toutes dernières transformations des matières. Ce sont surtout les fibres alimentaires qui sont « attaquées » par les bactéries locales. Les nutriments toutefois récoltés rejoignent la veine porte pour rejoindre le foie. Les résidus inutilisables ou non assimilés forment les matières fécales qui vont être expulsées.

À noter : En cas de constipation, bien des particules sont réabsorbées et rejoignent le flux sanguin jusqu’au foie. Ce qui est encore une cause d’encrassement organique.

Il faut donc régler les problèmes de ralentissement du transit si   l’on veut éviter une trop grosse réabsorption intestinale de toxines

Des intestins qui fonctionnent bien se vident 1 à 2 fois par jour. 1 fois tous les 2 à 3 jours est le signe d’une mauvaise élimination intestinale (= constipation)

Les poumons. L’air que nous respirons arrive aux poumons au niveau de ses alvéoles qu’il traverse pour rejoindre la circulation sanguine. Les déchets (gaz carbonique et autres déchets volatiles) prennent le chemin inverse pour être expulsés lors de l’expiration. Les poumons ont donc un rôle d’épuration des déchets gazeux et principalement du gaz carbonique, mais pas que. En effet, en plus des « cils » qui tapissent leur muqueuse et empêchent l’intrusion de poussières lors de l’inspiration, les poumons expulsent aussi des déchets semi-solides. Il s’agit des glaires, des crachats, qui sont aussi des colles. Elles sont le fruit d’une alimentation trop grasse, trop riche en sucre, en amidon (pain, pate, céréales, etc.) et bien souvent trop abondante.

À noter : l’exercice physique facilite l’oxygénation, l’évacuation du gaz carbonique et de colles

                       b- L’émonctoire spécifique à cristaux

Les reins. Ils sont 2. Ils sont situés de part et d’autre de la colonne vertébrale au niveau des dernières côtes. L’urine est le résultat de la filtration du sang par ces reins. Cette urine, à peu près 1,5l par jour, est composée à 95% d’eau. Le reste étant des déchets cristaux (urée, acide urique, créatinine, sels minéraux, etc.). Une fois constituée, l’urine est stockée dans la vessie jusqu’à son expulsion lors de la miction. Si son débit est trop faible, par manque d’hydratation par exemple, l’évacuation des cristaux se fait mal. L’urine est alors plus épaisse. Cela peut d’ailleurs irriter ou blesser la muqueuse du système urinaire. Elle peut même créer des calculs..

Précision : Les calculs rénaux sont principalement composés de déchets cristaux, alors que calculs biliaires sont surtout constitués de colles

Encore une chose, la filtration du sang par les reins dépend « mécaniquement » de la pression sanguine. Si la pression sanguine est normale, la filtration est optimale. Si la tension est basse, la filtration est faible et peut même créer une rétention d’eau et de l’œdème par manque d’évacuation de l’eau absorbée. À l’inverse, si la tension est élevée, on urine plus. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on dit que le café est diurétique et qu’il déshydrate. Sa caféine augmente la pression sanguine (par constriction des vaisseaux), ce qui fait qu’on urine plus qu’on ne devrait. 

                       c- Le seul émonctoire mixte (colles et cristaux): la peau

Chez l’adulte, la peau représente 1,8 m2 pour un poids de 4,5 kg. C’est un des organes les plus importants du corps de par sa surface et son poids. Elle est formée de 3 couches : l’épiderme, le derme et la plus profonde l’hypoderme.

Lépiderme est la partie protectrice de la peau. C’est au niveau de sa couche profonde, la couche basale, que les cellules renouvellent la peau et en réparent les lésions. C’est aussi à ce niveau que sont élaborées des substances complexes dont la fameuse vitamine D.

Au niveau du derme, qui est le siège de cette activité épuratoire « mixte », on retrouve les glandes sébacées spécialisées dans l’élimination des colles via le sébum, ainsi que les glandes sudoripares spécialisées dans l’élimination des cristaux via la sueur

Le sébum est un mélange de corps gras et de matière protéique provenant du renouvellement des glandes sébacées elles-mêmes. Quant à la sueur, elle est composée d’eau, de chlorure de sodium, des déchets azotés (urée, acide urique). On peut la comparer à de l’urine diluée

En ce qui concerne l’hypoderme, c’est la couche la plus profonde de la peau. Elle est en grande partie constituée de cellules adipeuses. Ces dernières stockent les graisses en vu de leur utilisation. Elles peuvent aussi recueillir des déchets qui se combinent avec cette graisse, créant alors la cellulite..

A retenir, le foie, les intestins, les poumons et les glandes sébacées de la peau sont chargés d’élimer les colles;

les reins et les glandes sudoripares de la peau sont chargés d’éliminer les cristaux

Maintenant que vous savez ce que sont les organes de la détox, ainsi que les 2 types de déchets pouvant encrasser l’organsime, le 2ème article de votre pas-à-pas va vous expliquer ce qu’est la vitalité et pourquoi elle est un élément essentiel de la détoxification…..La vitalité, un facteur clé de votre détox

Retrouvez l’ensemble des articles de ce blog en bas de page à “Plan du site”

Si vous avez aimé cette page, n’hésitez pas à la partager avec votre communauté Facebook, Twitter, Google+... 

N’hésitez pas non plus à vous servir de la partie commentaires pour m’exprimer vos problématiques, vos questions, nous faire également profiter de votre expérience..

Et puis n’oubliez pas de télécharger (ci-dessous) votre guide. Il est gratuit, et il fait partie intégrante de votre exploration détox

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre cure DETOX !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

15 commentaires

  1. ROBERT 2 novembre 2015
  2. JJ 3 novembre 2015
  3. germain 24 janvier 2016
  4. germain 26 janvier 2016
    • Véronique Duivon 27 janvier 2016
  5. germain 27 janvier 2016
    • Véronique Duivon 28 janvier 2016
  6. Amin 3 mars 2016
    • Véronique Duivon 3 mars 2016
  7. Isabel 4 mars 2016
    • Véronique Duivon 4 mars 2016
  8. Amin 4 mars 2016
    • Véronique Duivon 4 mars 2016

Laisser un commentaire