La vitalité, un facteur clé de la détox

Une bonne vitalité permet d’éliminer sans effort 

L’organisme est incapable d’éliminer ses toxines s’il n’est pas soutenu pas la vitalité. La vitalité est incontestablement l’élément clé des processus de détoxification.

Dans cet article, vous allez découvrir ce qui se cache derrière le terme vitalité, et pourquoi elle est indispensable à une bonne élimination des toxines.

Cet article est le 2ème sur 8 de votre exploration cure détox ».

Pour plus de détails sur cette exploration, je vous invite à cliquer plus haut dans le menu sur Par où commencer? 

Le 1er article de cette exploration est aussi accessible ici : les 5 organes de la détox

La vitalité, c’est quoi ? 

La vitalité, c’est ce souffle de vie. Ce qui donne le mouvement à la matière. Ce qui différencie le mort du vivant, l’être vivant du minéral. 

Elle n’est en soit pas visible. Elle nécessite toutefois de la matière pour révéler. Matière elle-même soumise à des conditions électroniques précises pour donner forme à cette vie.

On pourrait aussi l’appeler ou « potentiel général d’énergie», ou « capital d’énergie ».

Elle n’est pas identique d’un individu à un autre. Certains ont une énergie folle, d’autres  se fatiguent pour un rien.

Elle varie aussi avec l’âge, les saisons, le stress, etc.

Elle  peut s’affaiblir, ou se renforcer, selon l’hygiène de vie que l’on adopte.

Elle est concentrée dans 2 réservoirs corporels : les glandes endocrines et le système nerveux, qui sont donc nos « batteries de vie »

La vitalité est concentrée dans 2 réservoirs corporels :

  • les glandes endocrines
  • et le système nerveux

 Les glandes endocrines secrètent des hormones qu’elles déversent ensuite dans le sang qui les transporte aux organes voulus pour en stimuler l’activité. 

Quand au système nerveux, il  est à l’origine de l’influx nerveux (et de ses neurotransmetteurs).

 

 Les hormones et l’influx nerveux sont donc les moyens d’expression de la vitalité.

 

 Et selon les individus, la batterie nerveuse ou bien glandulaire est prédominante (ce dernier point sera développé au cours de votre pas-à-pas)

On pourrait aussi dire que cette vitalité est notre « force guérisseuse ». On peut le constater au travers de nombreux exemples. Comme lorsqu’une plaie cicatrise sans intervention extérieure. Une fièvre qui neutralise l’infection. Une fracture osseuse qui se « répare » sans même l’avoir plâtrée. Etc.

Tout notre fonctionnement corporel étant régi par son incontestable magie..

Et le lien entre vitalité et l’élimination des toxines, quel est-il ?

C’est cette énergie nerveuse et glandulaire qui alimente nos organes, et les organes d’élimination n’échappent pas à la règle.

Si cette énergie est insuffisante, l’élimination se fera mal, ces « portes de sortie » resteront fermées. On aura beau tenter de « booster », rien ne se passera. L’organisme finira même par s’épuiser à tenter de pousser son rendement.

Il faut bien comprendre que c’est la vitalité qui met le corps en mouvement, c’est donc sur elle qu’il faut travailler si l’on veut se débarrasser des toxines, et non sur les organes qui ne sont en fait que matière dépendante de ces batteries de vie.

Alors  s’il y a épuisement, maladie, dépression,  burn out, surentraînement, etc., il faut revitaliser avant d’envisager une détox

Comment revitaliser l’organisme ? :

 

 En mettant en place une cure de revitalisation 

  • Dans cette cure, l’alimentation est dite « hypotoxique », c’est-à-dire qu’elle est constituée de 80% de légumes et de fruits et de 20% de produits animaux et sous animaux : poisson, viande, œufs, produits laitiers (selon tolérance individuelle et selon son opinion sur le sujet), coquillages ;
  •  On y mange plutôt « cru » que cuit 
  • Pas de produits raffinés, ni dénaturés (pas additifs, ni ajouts de sucres, de sel, etc.) ;
  • Pas de café, ni thé, ni alcool, ni sodas, ni tabac ; l’eau de boisson doit être de qualité..
  • On évite aussi les médicaments et autres produits chimiques. Manger bio est donc conseillé. Manger du terroir et de saison aussi ;
  • La viande (surtout rouge), les céréales et les féculents sont limités au maximum.
  •  Dans la cure de revitalisation, on ajoute aussi à cette alimentation dite hypotoxique des « super aliments » (germes de blé, levure de bière, algues, pollen, laitance de poisson, graines germées, etc.), de façon à combler les carences crées par la détox ainsi que celles existant avant la mise en place de celle ci. On ne les consomme toutefois pas de façon constante, mais en cure, bien souvent de 2 mois, ce qui suffit dans bien des cas à combler les carences en nutriments, vitamines et/ou minéraux éventuellement suspectées. 
  • On ajoute à cette alimentation spécifique la reprise d’une activité physique régulière, ou à l’inverse, une baisse pour ceux qui en font trop.
  • On s’accorde aussi de bonnes nuits de sommeil : 6h à 8h pour certains, 9h à 10h pour d’autres.
  • Le contact avec la nature, le grand air, l’ensoleillement, la gestion du stress, le positivisme, les relations aux autres harmonieuses, la confiance en soi, etc., sont également à mettre en place ou à travailler quand ils font défaut

S’il y a juste un peu de fatigue, conséquent d’un léger surpoids, d’une hygiène de vie pas vraiment au top, d’un manque de sommeil, etc., il faut revitaliser simultanément à la détox.

Et si la vitalité est présente, une détox directe sera là parfaite…

Le potentiel d’énergie s’en donnera alors à cœur joie pour accompagner le corps dans ses processus de d’élimination

À retenir: il faut avoir une énergie suffisante pour faire une détox :

  • Si votre vitalité est trop basse, revitalisez avant de vous détoxifier.
  • Si votre vitalité est moyenne, revitalisez en même temps.
  • Si votre vitalité est suffisante, vous pouvez detoxifier direct !

À noter : le niveau de vitalité permet aussi d’ajuster l’intensité et la durée de la cure

Pour finir

Vous savez maintenant que la vitalité est concentrée dans le système nerveux et les glandes endocrines et que selon les individus, l’une ou l’autre de ces 2 batteries est prédominantes.

Vous découvrirez bientôt que cette prédominance énergétique donne des caractéristiques organiques à l’individu, et que ces caractéristiques se reflètent sur sa constitution morphologique.

L’intérêt du reflet de ces caractéristiques? : Un meilleur ciblage de la cure.

En d’autres termes, la constitution morphologique permet d’optimiser la stratégie détox

 

Le prochain et 3ème article de votre pas-à-pas : 2 moyens efficaces pour bien cibler la cure détox.

Retrouvez l’ensemble des articles de ce blog en bas de page à “Plan du site”

Et si vous avez aimé cette page, n’hésitez pas à la partager avec votre communauté Facebook, Twitter, Google+... 

N’hésitez pas non plus à vous servir de la partie commentaires pour m’exprimer vos problématiques, vos questions, etc., nous faire également profiter de votre expérience..

Et puis n’oubliez pas de télécharger (ci-dessous) votre guide. Il est gratuit. Et il fait partie intégrante de votre exploration détox..                                               

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre cure DETOX !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

4 commentaires

  1. germain 27 janvier 2016
    • Véronique Duivon 28 janvier 2016
  2. Ferreira 21 mai 2017
    • Véronique Duivon 21 mai 2017

Laisser un commentaire