L’eau Kangen®, vous connaissez?

 Un expert de l’eau, Jean Pierre Giess, vient nous parler de l’eau Kangen®

Aujourd’hui, je vais vous présenter Jean-Pierre Giess, un “passionné de l’eau” que j’ai rencontré virtuellement après la publication de mon article « quelle eau boire pour bien éliminer ? »

Dès notre 1er échange Jean-Pierre m’a écrit : « L’eau du robinet, d’abord, est bien plus “incertaine” qu’on veut bien nous le faire croire, et beaucoup plus chargée en produits de traitements qu’on veut bien nous le dire. A exclure, donc, surtout dans les grandes villes…

Pour les eaux en bouteilles et les dénominations “minérales” ou “de sources”, les normes imposées aux embouteilleurs sont devenues telles que de toute façon, une fois conditionnée, cette eau n’a plus rien en commun avec celle d’origine. Et puis le contenant plastique…

L’eau d’osmose, quant à elle, est une solution pour protéger ses conduites et ses appareils, mais nombreux sont les utilisateurs qui n’arrivent plus à la boire au bout de quelques mois… En fait, c’est une eau technique, pas une eau de boisson.

En tout état de cause, ces eaux sont au final toutes oxydantes, d’un pH acide ou artificiellement neutre, et ne sont pas en affinité avec les besoins biologiques de nos cellules »…

En tant que naturopathe, amenée chaque jour à conseiller le meilleur à mes clients, ce message m’a interpellé : Jean-Pierre semblait avoir une solution…

Je vous laisse la découvrir au travers cet échange écrit spécialement concocté pour vous…

 Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans la partie commentaires située en bas de page. Jean Pierre se fera un plaisir de vous répondre…

Et pour contacter Jean Pierre en direct, voir ses coordonnées en fin d’article

Bonjour Jean-Pierre. Qui êtes-vous ? Et d’où vous vient cette passion pour l’eau?

Je suis un passionné de santé naturelle depuis des années. Avec le recul, ça doit me venir de ma grand-mère qui était une grande pratiquante de la santé par les plantes. Mes 20 premières années de carrière professionnelle passées dans le contrôle qualité en agro-alimentaire m’ont permis de mesurer à quel point les habitudes alimentaires du commun des mortels était morbide. Lorsque j’ai dû me reconvertir en 2009 pour problèmes de santé, j’ai cherché à associer ma propre quête de mieux être et de mieux vivre avec celle d’une nouvelle manière de “gagner ma vie”. C’est sur ce cheminement que j’ai fait de nombreuses rencontres passionnantes, dont l’eau Kangen®. Celle-ci fût particulièrement déterminante parce qu’au fur et à mesure que je partageais cette découverte autour de moi avec des personnes en difficultés sur le plan de leur santé, je me suis rendu compte de la puissance de cette eau, et de son caractère universellement indispensable dans le monde extrêmement dénaturé et pollué dans lequel nous vivons aujourd’hui.

Qu’est-ce que c’est que cette eau Kangen®? Qu’a-t-elle de particulier?

Du point de vue technique, c’est une eau à laquelle on imprime une électrolyse, ce qui en modifie les caractéristiques. Elle devient anti-oxydante, alcaline, et bien plus hydratante. Elle est riche en oxygène et hydrogène dissouts, ainsi qu’en minéraux plus bio-disponibles. Evidemment, elle subit préalablement une étape de filtration pour en retirer les indésirables comme le chlore, l’aluminium, les particules en suspension, les bactéries, les molécules chimiques…

Pour nous les naturopathes, l’eau du quotidien doit être peu minéralisée, pour permettre de nettoyer mes tissus. L’eau minéralisée ne devant être utilisée qu’en cure. Que répondez-vous à ça?

J’observe qu’il existe de nombreuses opinions très différentes, pour ne pas dire contradictoires, sur le sujet de l’eau : alcaline ou légèrement acide, minéralisée ou quasi distillée etc. Sur le plan de la minéralité, je rejoins complètement le postulat naturopathique qui dit que “l’eau importe plus par ce qu’elle emporte que par ce qu’elle apporte“. Donc elle est de préférence faiblement minéralisée, ce qui est le cas de l’eau Kangen®, car le filtre retient une certaine part de minéralité. Dans le cas d’eaux au robinet très calcaires, la marque propose des préfiltres pour alléger cette teneur. Cela dit, l’électrolyse modifie aussi les caractéristiques électrochimiques des minéraux dans l’eau Kangen®, ce qui les rend bien plus intéressants à la consommation que dans l’eau standard.

Y a t-il des études sérieuses sur les effets bénéfiques la consommation de cette eau à long terme?

C’est un vaste sujet. Je suis enclin à répondre la chose suivante à ce genre de question qui revient évidemment souvent: existe-t-il des études sérieuses sur la sécurité à long terme des eaux en bouteilles ou du robinet, des sodas ou des OGM ? La recherche sur l’eau est encore balbutiante et très empirique. Elle a été longtemps moquée. Souvenez-vous de l’histoire tragique de Jacques Benveniste… Il se trouve justement que ses travaux sont aujourd’hui prolongés par le Pr Luc Montagnier, qui est un soutien déclaré à l’eau Kangen®. D’autres médecins et scientifiques comme le Pr Horst Filtzer (inventeur du stent) ou le Dr Hiromi Shinya (inventeur de la coloscopie) recommandent l’eau Kangen® comme un atout de santé indispensable. L’eau étant devenue une source de revenus extraordinairement prolifique pour les acteurs privés de la distribution domestique et les embouteilleurs (pour ne citer qu’eux), il est évident que l’eau Kangen® gène quelque peu par son positionnement différent. Cependant, dire que l’eau Kangen® présenterait un risque à long terme, revient pour moi à proclamer qu’on ne devrait manger des légumes que par cures.

J’imagine que ceux qui veulent tout savoir des vertus thérapeutiques de cette eau Kangen® peuvent vous contacter?

Certainement.

Merci pour eux…

Au fait, d’où vient cette eau? Quel est le coût de sa consommation quotidienne pour 1 personne? Et comment se présente-t- elle (fontaine, bouteille, filtre…)?

Après la guerre, un certain nombre de scientifiques se sont intéressés aux eaux dites “miraculeuses”, comme Lourdes en France, ainsi qu’au phénomène de l’eau d’orage. Ils ont constaté que ces eaux avaient en commun une concentration inhabituellement élevée en hydrogène moléculaire. Et se sont mis à l’œuvre pour reproduire un tel type d’eau par voie technologique. C’est ainsi qu’est née l’eau Kangen®, initialement réservée à certains hôpitaux au Japon, avant d’être accessible au public. Les fontaines à eaux Kangen® bénéficient d’une licence émise par le Ministère de la Santé du Japon en tant que “dispositifs médicaux”. L’eau Kangen® est produite “en direct” à partir de l’eau de votre robinet, chez vous, par un appareillage très simple d’utilisation et d’installation. On peut évidemment l’embouteiller (bouteille en verre de préférence) pour l’emporter au travail ou à la salle de sport.

En termes de coût, il faut prendre en considération que les fontaines sont faites pour durer 20 ans et plus. Sur une telle durée, pour une famille de 4 personnes buvant chacune 1,5 l d’eau par jour, l’eau Kangen® revient à 0,23 €/L, contre 0,43€/L pour une eau célèbre par sa pub mettant en scène des bébés sur  la chanson We Will Rock You du groupe Queen. La fontaine la plus vendue aujourd’hui représente un investissement de 4392 € TTC. L’installation n’a pas de coût propre, puisqu’elle se fait sur le robinet de la cuisine, en règle générale. Il est donc très simple d’emporter la fontaine en cas de déménagement ou de vacances.

Jean-Pierre, avant de vous laisser, pourriez-vous quand-même nous faire une synthèse des bienfaits thérapeutiques de cette eau?

Les bienfaits les plus rapides et les plus courants se manifestent (en général en moins de 3 semaines) sur le système digestif, la peau, le tonus physique et les capacités cognitives. L’eau Kangen® vient facilement à bout des dérèglements du transit, de l’hyperperméabilité du tube digestif, des reflux gastriques, de la paresse intestinale… Elle agrémente la peau, qui retrouve plus d’éclat, de tonicité, et lisse les rides par l’intérieur, même à plus de 80 ans ! Riche en oxygène dissout, elle optimise rapidement les performances physiques et cognitives. Elle est aussi puissamment détoxifiante. C’est bien simple: du fait que nous sommes constitués en moyenne de 70 % d’eau, l’eau Kangen® agit tout simplement à tous les étages, de manière auto-adaptative, en quelque sorte, grâce à l’intelligence propre de notre corps.

Pour contacter Jean-Pierre Giess : kangenwater.jpg@gmail.com

Je remercie encore Jean-Pierre pour sa présence sur ces pages et pour son extrême amabilité…

Et vous, en tant que thérapeute, sportif, etc., quelle eau conseillez-vous à vos clients et patients ? Quelle eau consommez- vous vous-même ?

N’hésitez pas à vous exprimer dans la partie commentaires. Votre témoignage sera utile à tous

 

Si vous avez aimé cet article sur l’eau Kangen®, je vous invite aussi à le partager avec votre communauté Facebook, Twitter, Google+

N’oubliez pas non plus de télécharger (gratuitement) votre guide, si ce n’est pas déjà fait

Et puis pour retrouver tous les articles de cette plateforme, rdv à plan du site situé en bas de page

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre cure DETOX !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

Laisser un commentaire