Cure de sève de bouleau, en pratique

Patricia MINGOTAUD, une récoltante de “sève de bouleau” nous parle des bienfaits de ce draineur et reminéralisant traditionnel et nous en livre le protocole d’utilisation..

(Je profite pour remercier Patricia de sa présence sur ces pages et pour tous les précieux renseignements qu’elle nous livre. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à prendre contact avec elle.  Ses coordonnées sont en fin d’article. A présent, je lui laisse la parole…) 

Récoltante de sève de bouleau sur le Plateau de Millevaches, au cœur du Limousin, j’ai plaisir à partager et à faire connaître ce produit naturel qu’élabore, tous les ans au printemps, un arbre précieux : la sève de bouleau.

En effet, le bouleau est un arbre-médecin. En phytothérapie, on utilise le bourgeon, l’écorce, la feuille et surtout la sève de bouleau qui est la plus complète au niveau médicinal. Il ne faut pas confondre la sève de bouleau avec le jus de bouleau plus courant qui est une décoction de la feuille. La différence majeure est que la sève reminéralise, contrairement au jus de bouleau.

La sève de bouleau est un liquide clair, presque incolore, un peu plus lourde que l’eau, et légèrement sucré au goût.

On constate cependant par son goût léger que ce n’est pas de l’eau mais bien une eau issue de la nature, une “eau végétale” particulière. Elle est plus « lourde », plus chargée qu’une eau, ainsi, même si à l’œil nu, juste récoltée, on pourrait la confondre avec de l’eau, pas de doute, c’est bien une « eau de bouleau ».

Pourquoi un tel intérêt ?

La sève de bouleau est sur la liste des meilleurs draineurs naturels. C’est un draineur global c’est à dire qu’elle permet un drainage de tous les émonctoires.

L’organisme doit éliminer par ses émonctoires – ses déchets de fonctionnement, ses déchets d’usure, les déchets toxiques- pour éviter ou rectifier les pathologies d’accumulation des déchets.

Utilisée depuis bien longtemps dans des contrées du Nord, Canada, Euope de l’Est …), elle commence à être plus reconnue chez nous comme allié bien-être, santé.

Aux changements de saison, les anciens avaient l’habitude de faire des purges ou des lavements. On connait aussi dans certaines cultures les diètes et les jeunes.

De nombreux écrits en témoignent (voir bibliographie ci-dessous) et surtout les personnes qui m’ont fait confiance, me le racontent.

Le plus souvent, les personnes ayant consommées la sève de bouleau sous forme de cure avec attention, constatent et me rapportent, entre autre, les bienfaits suivants : une diminution des rhumatismes, les articulations plus souples, un transit régulé, des cheveux, ongles et peaux ravivés et surtout ont retrouvé une belle vitalité . Et aussi, une perte de poids, une diminution des crises de goutte, une sensation de légèreté, de mieux-être, un meilleur sommeil.

La sève de bouleau permet une détox générale, un grand nettoyage intérieur qui s’opère petit à petit tout au long de son emploi car elle circule naturellement dans tout le corps.

La sève de bouleau contient naturellement une gamme de minéraux, oligo-éléments, d’acides aminés (voir composition précise en fin d’article) qui sont d’autant mieux assimilés parce que l’organisme est « propre ». L’avantage de cette cure est que l’organisme est reminéralisé tout en étant nettoyé, donc aucun risque de ressortir fatigué de la cure, au contraire !

Mes propres analyses en laboratoire à partir de la sève récoltée dans mes forêts m’ont permis d’avoir des résultats confirmant ce qu’on peut lire et ce aussi bien sur ma sève fraîche que sur ma sève pasteurisée souvent contestée. Deux exemples : potassium dans la sève fraiche 92mg/l contre 115mg/l en sève pasteurisée ; magnésium 9,7mg/l en SF contre 16mg/l en SP

Mais comment l’utiliser ?

La récolte de printemps s’effectue sur 5 semaines en mars/avril. Pendant cette période, elle est vendue fraîche, pure, sans ajout. Je la propose aussi le reste de l’année grâce à une stabilisation par une pasteurisation basse température. Depuis 2015, la Sève de Bouleau du Limousin est certification AB.

Elle est conditionnée dans des poches autoportantes de 3 litres et 5 litres, (poches sans phtalates), qui lui permettent une meilleure conservation car elle est à l’abri de l’air et de la lumière.

La sève de bouleau s’utilise en cure de 21 jours car la sève a besoin de temps pour circuler, agir en profondeur mais tout en douceur sur la durée, cycle qui correspond à un temps de renouvellement cellulaire.

Avec la cure de 3L, pour une cure détox de printemps, buvez 15 cl. Avec la cure de 5L pour des besoins plus importants buvez 25 cl. Le matin à jeun et attendez 15 minutes avant de prendre votre petit-déjeuner. Je fournis avec chaque cure un verre gradué. Et surtout soyez rigoureux, la sève doit être prise chaque matin sans interruption. En cas d’oubli, la sève peut être prise dans la journée entre 2 repas. Mais surtout éviter d’oublier un jour ! La sève est un draineur profond à condition d’apporter à votre organisme sa quantité quotidienne pendant 21 jours!

Une cure peut se renouveler avec un intervalle de 10 jours entre deux cures, selon les besoins de chacun. Elle est surtout préconisée en cure de printemps et d’automne, les deux changements de saison.

La sève de bouleau fraîche est à mettre dans votre frigo (l’idéal est entre 0 et 4°) et à consommer dans les 3 semaines après ouverture (DLC : 4 semaines). Le goût neutre va évoluer et une teinte blanche va apparaître, cela n’altère en rien la qualité. C’est un produit naturel vivant.

Attention : elle est contre-indiquée aux personnes allergiques au bouleau.

Par contre, pour les diabétiques, c’est idéal, la teneur en sucre est très faible (Somme des sucres (mono et disaccharides) 0.52 g/100 ml)

En cas de doute, consultez votre médecin ou votre naturopathe

Observez vos réactions sur votre corps !

Il est courant que les urines augmentent, changent de couleur au bout de quelques jours.

Peuvent apparaître éventuellement de petits boutons (la peau permet aussi d’éliminer), la langue peut être chargée (le foie se draine)… Tous ces effets sont des preuves du drainage.

Qui suis-je ?

Comme indiqué en introduction, je suis récoltante depuis 4 ans dans le cadre d’une installation agricole. Cette année, si mes démarches administratives aboutissent, mon mari et moi allons créer notre ferme où sera cultivée des fruits rouges (myrtilles, cassis, mûre, framboise, groseille, canneberge, goji, aronia) , des plantes médicinales, avec un élevage ovin, en agriculture biologique, sur une commune du sud de la Haute-Vienne.

Je m’intéresse aux plantes, fleurs, arbres qui ont des propriétés médicinales. J’ai trouvé en ce produit naturel, la sève de bouleau, des bienfaits uniques et très complets par rapport à d’autres plantes, confortés par les retours que j’ai. Mais aussi parce que le bouleau est un arbre lumineux qui symbolise le renouveau, la renaissance. C’est un nouveau cycle qui redémarre au printemps !
Cette année, j’ai entamé mon 1er cycle à l’Ecole des Plantes de Paris. Il est important pour moi d’asseoir mes connaissances, d’avoir des éléments fiables pour aider les personnes, même si je les oriente vers un naturopathe ou vers un médecin, car je ne suis ni l’un ni l’autre, et je ne serais pas non plus herboriste puisque ce métier n’est plus légalement autorisé.

Composition de ma sève de bouleau du 30/3/16 : alanine libre, arginine libre, acide citrique,, acide lactique, acide L-malique, fer, potassium, calcium, phosphore, nitrates, chlorure, fer, magnésium, manganése, sélénium, sucres. D’autres recherches sont prévues sur un échantillon de 2017 : cuivre, acide pyruvique, vitamine C .

Mes sources :
“En bonne santé toute l’année” Dr Charrié — Prat Editions
“Le bouleau” de Bernard Bertrand — Le Compagnon Végétal
“Plantes et Santé” — Article du 10 mars 2015
“Le traité de gemmothérapie” Philippe Andrianne — Amyris
Cours Ecole des Plantes de Paris

Patricia MINGOTAUD – Sève de Bouleau du Limousin
Le Mont – 87120 EYMOUTIERS
0674760796

https://www.seve-bouleau-limousin.com/

 

Siret 52497059700026

 

Envie de vous exprimer, partager, questionner, etc., n’hésitez pas à vous servir de la partie commentaires...

Si vous avez aimé cet article “Cure de sève de bouleau, en pratique“, je vous invite à le partager avec votre communauté Facebook, Twitter, Google+

N’oubliez pas non plus de télécharger (gratuitement) votre guide, si ce n’est pas déjà fait..

Encore une chose, pour retrouver tous les articles de cette plateforme, rdv à plan du site situé en bas de page

Véronique

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre cure DETOX !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

9 commentaires

  1. anik 6 mars 2017
    • Véronique Duivon 6 mars 2017
  2. Corinne 6 mars 2017
    • Véronique Duivon 6 mars 2017
  3. Delphine 13 mars 2017
    • Véronique Duivon 13 mars 2017
  4. Delphine 20 mars 2017
    • Véronique Duivon 21 mars 2017
  5. Delphine 9 avril 2017

Laisser un commentaire