L’encrassement organique, c’est quoi ce truc là?

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je n’ai pas de réelle passion pour le ménage

J’aime que mon appart et mon cabinet soient propres, mais je me passerais bien d’astiquer

Mais quand il faut, il faut !

Alors gants, éponge ou chiffon à la main, je lave, j’astique et j’époussette !

Et je suis contente de moi à chaque fois !

Et puis ça évite que ces lieux que j’aime s’encrassent !

Deviennent insalubres ! 

Me fassent perdre le plaisir d’y vivre !

Et c’est pareil pour l’organisme !

Si on le salit, et qu’on ne le nettoie pas, il s’encrasse.

Et si l’organisme est encrassé, il commence à dysfonctionner…

(Il stocke, on grossit, certains maigrissent, les troubles apparaissent, la vitalité diminue, on dort moins bien, on devient nerveux, morose,…)..

Et si le corps dysfonctionne et que plein de problèmes apparaissent, on finit par s’y sentir mal !

Quand j’ai dit ça à un copain sportif il y a quelques semaines, il m’a demandé que je lui explique à quoi correspond l’encrassement organique ?

Voilà ce que je lui ai dit :

Il y a 2 genres de déchets dans le corps : les déchets circulants et les déchets incrustés.

Les déchets circulants sont localisés dans des régions du corps où le sang circule facilement.

Ainsi, on les retrouve dans les organes d’élimination (foie, reins, intestins, peau,…), où ils attendent d’être évacués (via l’urine, les selles, la bile, le sébum, la sueur, les crachats, etc.) s’ils le peuvent. C’est-à-dire si l’organe d’élimination sollicité n’est pas débordé ou dysfonctionnel

(À noter : si l’organe d’élimination est débordé ou dysfonctionnel, ces déchets peuvent rester coincés dans leurs tissus :-( ).

On les retrouve aussi dans les vaisseaux sanguins et les tout petits vaisseaux (qu’on nomme capillaires), soit flottant là dans le sang, soit déposés sur la paroi de ces vaisseaux.

(À noter : dès le début d’un nettoyage organique, ce sont les déchets circulants situés dans les organes d’élimination, par exemple le foie, puis ceux localisés dans le sang qui sont évacués en 1er.)

Quant aux déchets incrustés, ils sont situés dans des régions du corps où le sang n’a pas d’accès direct, comme dans les liquides (ou sérums) qui entourent ces cellules, puis aussi dans la lymphe, où ils sont déjà légèrement plus en mouvement que ceux situés dans le sérum entourant les cellules.

Et si l’on veut que ces déchets logés dans le milieu cellulaire remontent de la surface, c’est-à-dire qu’ils rejoignent la lymphe et ensuite le sang pour être emmenés vers les organes d’élimination (afin d’être traités et éliminés), il faut déjà que les organes d’élimination et le sang soient libérés des déchets circulants. C’est impératif. Et si les déchets incrustés ne sont pas évacués des tissus profonds, ils vont s’y entasser. Les nouveaux déchets arrivant les recouvrant et les y figeant encore un peu plus…

Résultat des courses ?

Mon copain sportif est déjà en plein nettoyage organique !

Avec ce gars, adepte du bien-être et de la performance, les déchets auront tout sauf le dernier mot!”

Pour en savoir plus sur le nettoyage organique, rdv ici !

Si vous avez aimé cet article sur l’encrassement organique, n’hésitez pas à le partager avec votre communauté Facebook, Twitter, Google+...

N’hésitez pas non plus à vous servir de la partie commentaires pour me poser vos questions, etc..

Pour vos 5 micro-leçons détox, c’est ici! (et c’est gratuit ;-))

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires détox, santé et vitalité !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

Merci pour votre inscription. Allez voir votre boite emails ;-)

Il y a visiblement une erreur

Laisser un commentaire