Détox et revitalisation, l’alliance fructueuse

Lier “détox et revitalisation” assure des éliminations de qualité même si la vitalité n’est pas très élevée..

Si on envisage de faire une cure détox, il faut qu’il y ait assez de vitalité, rappelez-vous : c’est la vitalité qui gère tous les mouvements organiques dont les fameux processus de détoxification. Sans elle, les organes d’élimination tournent au ralenti: ils ne peuvent pas assurer leur travail de traitement et d’élimination des déchets correctement. La vitalité est donc la 1ère chose à évaluer quand on envisage de faire une cure détox

3 cas s’offrent ainsi à nous.

Soit la vitalité est assez élevée, et on peut faire une cure détox direct..

Soit la vitalité est trop faible, et on doit revitaliser avant la cure détox..

Attention, dans certains cas, il faut écarter l’idée d’une détox, juste viser la revitalisation, comme lors de pathologies lourdes, de grossesse, de faible vitalité constitutionnelle, etc.

Augmenter la vitalité permettra toutefois d’optimiser les éliminations, alors que la cure détox épuiserait la personne et bloquerait du coup les processus d’’élimination.

Soit la vitalité est moyenne, et on doit soutenir la vitalité parallèlement à la cure détox.

Pour vous revitaliser, avant ou après votre détox, on doit mettre en place une cure de revitalisation..

Mais si la cure revitalisation est parallèle à la cure détox, comment faire pour allier ces 2 cures ?

C’est justement ce «mariage de cures» que l’article d’aujourd’hui se propose d’explorer..

Pour en savoir plus sur la cure détox, cliquez dans le menu plus haut sur « Par où commencer ? »

Rappel des 3 axes de la CURE DETOX

Le 1er axe de cette cure détox est alimentaire. Des restrictions quantitatives et/ou qualitatives y sont préconisées. Elles sont choisies en fonction du genre de déchets organiques à éliminer (colles et/ou cristaux)…

On y optimise les digestions. Celles-ci pouvant être sources de toxines et de grosses pertes d’énergie quand elles se passent mal…

Le 2ème axe de la cure est énergétique, c’est-à-dire qu’il vise à optimiser l’alimentation nerveuse et hormonale des organes d’élimination (ou émonctoires) afin que ces derniers puissent assurer leur travail de traitement et d’élimination des toxines au mieux…

Rappel 1 : L’influx nerveux et les hormones sont les moyens d’expression de la vitalité: ils permettent et induisent tous les processus organiques.

 

Rappel 2 : Les 4 causes possibles de blocage du passage de l’énergie (nerveuse et hormonale) :

  1. L’hyperactivité mentale, la cogitation non stop, le stress, l’hypersensibilité émotionnelle, etc. → l’énergie reste bloquée au niveau cérébral, et ceci au détriment du reste du corps (émonctoires inclus).
  2. Blocages articulaires et le manque de fluidité des tissus→ l’influx nerveux est stoppé par des obstacles physiques : il ne peut pas rejoindre les organes d’éliminations visés.
  3. Déficiences localisées de stimulation nerveuse (sans blocage articulaire) → le ou les organes d’éliminations répondent mal aux stimuli nerveux.
  4. Circulation sanguine trop lente (sédentarité, sang épais…) → les hormones « messagères ” de l’activité organique ont du mal à rejoindre le ou les organes d’élimination (qui ne reçoivent donc pas leurs ordres de missions)

Le 3ème axe de cette cure détox est celui où sont « boostés » les émonctoires via les plantes et autres substances drainantes, mais aussi par le sauna, le massage, l’exercice physique, etc.

En ce qui concerne la durée de cette cure, elle est de quelques jours, de quelques semaines, jamais plus de mois. Elle est définit en fonction de la quantité de déchets à éliminer, de l’intensité des restrictions alimentaires mises en place, des possibilités environnementales et psychiques du sujet, de la progression du nettoyage organique, et bien sur de l’état de la vitalité au fur et à mesure de la cure..

Rappel des 3 axes de la CURE DE REVITALISATION

Le 1er axe de cette cure est également alimentaire, mais ne vise pas les restrictions. Au contraire, il préconise une alimentation  idéale» aussi appelée “régime biologique humain”, ainsi qu’une correction des éventuelles carences en vitamines, minéraux, acides gras, enzymes, protéines…

Le 2ème axe de la cure est quant à lui sportif. La reprise d’une activité physique régulière y est ainsi conseillée.

Le 3ème axe concerne le sommeil. Les besoins de sommeil individuels devront ainsi y être respectés afin de redonner au repos nocturne sa place de leader de la régénération physique et psychique.

En ce qui concerne la durée, cette cure est un idéal de programme d’hygiène de vie à adopter de façon constante entre les différentes cures détox. Car en plus de garder la vitalité à un niveau élevée, elle permet aussi de limiter l’encrassement organique, un corps bien alimenté en énergie éliminant effectivement mieux.

Précision: Un minimum d’encrassement organique est quasiment incontournable vu nos modes de vie actuels (alimentation inadaptée, trop abondante, digestions souvent perturbées, absorption de diverses substances chimiques,  stress, sédentarité, éloignement de la nature, manque de sommeil, etc.).

La cure de revitalisation permet donc de limiter la charge de toxines. Tandis que la cure détox permet d’éliminer régulièrement cette charge de toxines (= de vider poubelles).

Bien sur, si votre mode de vie est adapté aux besoins organiques et psychiques humains, l’approche est un peu différente…

Lier Détox et Revitalisation, ça donne quoi en pratique ?

Pour commencer, on évalue le degré de vitalité..

Pour cela, 2 outils : la forme de votre visage

(Alors, estimez-vous que lier détox et revitalisation est nécessaire?)

Ensuite, on définit quels déchets (colles et/ou cristaux) ont besoin d’être éliminés.

Pour cela, encore 2 outils : toujours la forme de votre visage, mais aussi d’éventuels symptômes (ex:  des douleurs articulaires, musculaires, sont signe d’un excès de cristaux)

(Voir 2 moyens de cibler au mieux votre cure détox pour apprendre à définir le genre de toxines à éliminer)

plaisir de la table

 

À partir de là, on corrige l’alimentation pour vous rapprocher au mieux du régime biologique humain…

On ajoute à cela des restrictions adaptées au type de toxines à éliminer…

Rappel : Si le corps est chargé de colles, on doit « limiter voir supprimer » les aliments les plus producteurs de colles (céréales, farineux, produits laitiers, corps gras…) ;

Si le corps est chargé de cristaux, on doit « limiter voir supprimer » les aliments les plus producteurs de cristaux (viandes, poissons et autres chairs animales, sucres raffinés, café, thé,…)

On travaille aussi sur les digestions

Rappel : Certains comportements très simples permettent d’améliorer les digestions :

  • Mastiquer suffisamment
  • Manger du cru à chaque repas
  • Faire des associations alimentaires compatibles
  • Eviter les perturbateurs de digestion (café…), le gluten, le lactose, les produits laitiers, etc.

Pour conclure l’étape alimentaire de ce mixage de cures, on comble les carences suspectées ou avérées à l’aide de cures de super aliments. Ces cures de super aliments dureront en gros 2 mois…

Rappel :

Avec quoi combler les carences en minéraux? (signes classiques de carence minéral : taches blanches sur les ongles, ongles cassants,…)

  • Algues (oligo éléments++) dont Klamath, spiruline (= algues d’eau douce)
  • Coquilles d’œuf laissées trempées dans du jus citron durant une nuit (calcium, silice,..)
  • Amandes (calcium)
  • Légumes et jus de légumes racines (carottes, betteraves,…)
  • Etc.

En vitamines ?

  • Vit C : Acérola, argousier, églantier, fruits, légumes….
  • Vit C et fer : spiruline (c’est une algue d’eau douce)
  • Vit B : Levure de bière, germe de blé
  • Vit A : carottes, jus de légumes colorés
  • Vit A et D : huile de foie de morue
  • Etc.

En enzymes ? (voir guide)

  • Graines germées, etc.

En hormones ?

  • Pollen, gelée royale, cassis, sauge, soja…

En protéines ?

  • Amandes, noisettes,..
  • Algues (spiruline…)

En lipides ?

  • Olives, avocats, oléagineux (noix,…)

En glucides ?

  • fruits séchés, miel, mélasse,…

Voilà pour le côté alimentaire, passons maintenant à la suite…

L’alimentation énergétique des organes d’élimination

C’est effectivement de l’alimentation énergétique (=nerveuse et hormonale) des organes d’élimination dont il va falloir vous occuper dans la 2ème étape de cette alliance..

Pour cela, il y a déjà les outils du 2ème axe de la cure détox (à choisir bien sur selon les besoins du moment) :

  • Pour détendre l’esprit (c’est-à-dire pour éviter que l’énergie reste bloquée à la sphère psychique), il y a la relaxation consciente, les bains chauds, le massage bien-être, le yoga, l’exercice physique, le sommeil, la sophrologie, les outils issus du développement personnel (PNL, hypnose, autohypnose, travail avec un coach de vie, livres, audios, vidéos, séminaires, ateliers, formations, etc.), l’EFT, TIPI, les promenades dans la nature, la méditation, les loisirs, les plantes et nutriments agissant sur le système nerveux, etc.
  • Pour contrer les blocages articulaire ou les manques de fluidité tissulaire, il y a l’exercice physique (yoga, étirements, travail abdominal respectant la physiologie, etc.), les massages, l’ostéopathie, etc.
  • Pour contrer un manque de réaction aux stimuli nerveux au niveau d’un ou de plusieurs émonctoires, il y a les techniques reflexes (massage, réflexologie, etc.), l’acupuncture.
  • Pour améliorer la circulation du sang et donc le transport des hormones, il y a le mouvement (sport, marche, gym, vélo, danse, etc.), les bains froids, les massages à visée circulatoire…
  • Ajouter à cela des contacts réguliers avec la nature, le grand air, le soleil du matin, la lumière, des relations humaines de qualité, le contact avec les animaux pour certains…, qui sont autant de moyens essentiels pour remonter la batterie énergétique humaine

détox et revitalisation Sommeil

Dans cette liste empruntée au 1er axe de la cure détox, 1 outil est particulièrement intéressant pour recharger la batterie nerveuse, c’est le sommeil...

Le sommeil est aussi un des outils privilégiés de la cure de revitalisation.

Dans ce mixage de cures, il va donc falloir lui donner une VRAIE place.

Il faudra donc veiller à ne pas se coucher trop tard (entre 22h et 23h serait idéal), à avoir fini de digérer au moment d’aller se coucher, à dormir assez (c’est à dire en fonctions des besoins)…

À noter que le sommeil a encore bien d’autres vertus, certaines spécifiques à la détoxification organique, d’autres à la revitalisation et à la régénération, voir ci-dessous…

Résumé des effets du sommeil d’après des écrits de Daniel kieffer :

  • Désacidification du terrain. C’est-à-dire que tout notre fonctionnement organique fabrique des déchets acides le jour qu’il stocke dans les tissus. La nuit, ces tissus libèrent ces acides dans le sang qui se charge de les emmener vers les émonctoires.
  • Détoxication globale : les émonctoires travaillent de nuit d’une façon optimum.
  • Régulation du poids (les fonctions lipolytiques sont activées de nuit).
  • Récupération physiologique de la fatigue, notamment musculaire.
  • Mise au repos des fonctions nerveuses et psychiques, participant à la recharge des «accus vitaux».
  • Régulation des « surcharges émotionnelles », partiellement libérées au cours des phases de rêve.
  • Normalisation des effets indésirables du stress : nervosité, agressivité, irritabilité, déprime, troubles de la concentration et de la mémoire …
  • Globalement, une lutte naturelle contre tous les effets du vieillissement.
  • Régénérescence des disques intervertébraux qui se «décompressent» et se réhydratent beaucoup la nuit (on perd ainsi près d’un centimètre en fin de journée, que l’on récupère au matin).
  • Accélération des processus de régénérescence tissulaire, et plus particulièrement de la cicatrisation et de la consolidation des fractures.
  • Optimisation des fonctions immunitaires, les défenses biologiques étant plus actives durant le sommeil profond.

Passons maintenant à la dernière étape de ce mariage “détox et revitalisation”…

Optimisez le travail des émonctoires

Optimiser veut dire «booster le travail de détoxification» d’un ou de plusieurs émonctoires en fonction du genre de déchets à éliminer.. (Voir Les draineurs, des turbos à votre détox ! )

Dans la cure détox, on utilise les plantes, l’exercice physique, le sauna…

Dans la cure de revitalisation, l’exercice physique.

Rappel : le sport augmente considérablement la filtration du sang par les différents organes d’élimination (5 litres/mn de sang tournent dans le corps quand on est au repos, jusqu’à 30 litres lors d’une activité sportive d’endurance). Le sport est incontestablement le meilleur outil de drainage organique. Il stimule simultanément TOUS les organes d’élimination

sport détox et revitalisation

L’exercice physique sera donc l’outil principal de « stimulation des éliminations » lors du mixage de cures.

Il sera toutefois à doser

Rappel des conditions à la pratique d’exercices physiques:

  • savoir choisir l’activité, l’intensité et sa fréquence, en fonction de la vitalité.
  • ne pas être trop encrassé. Rappel: un organisme très chargé (gros surpoids, sur-médication, gros fumeur, grande consommation d’alcool, etc.) ne doit pas faire d’exercices trop intenses. Trop de déchets risqueraient de rejoindre le sang,  et pourraient aussi saturer et bloquer les émonctoires…

Exemple de dosage d’activités physiques :

  • Des séances assez coutes (1h à 1h30) ;
  • Régulières (4 fois minimum par semaines si l’énergie le permet, moins, si ce n’est pas le cas…)
  • En parallèle, une « vie corporelle » active (marche quotidienne, promenade dans la nature en loisir, jardinage pour certains, etc.)…

En ce qui concerne les plantes drainantes, elles ne sont pas nécessaires (l’exercice physique est bien plus efficace). Elles pourront toutefois être utiles si un émonctoire est un peu débordé. Elles serviront alors à dériver les toxines vers un émonctoire moins saturé et capable de gérer le même genre de déchets…

Rappel : il y a des émonctoires à colles, et des émonctoires à cristaux :

  • Le foie, les intestins, les poumons et les glandes sébacées de la peau sont chargés d’éliminer les colles ;
  • Les reins et les glandes sudoripares de la peau sont chargés d’éliminer les cristaux.

Exemple de dérivation :

  • Si les poumons sont encombrés, on peut dériver les colles vers le foie en donnant un draineur ciblé foie (et vésicule biliaire)
  • Si les glandes sébacées sont chargées de colles (acné, eczéma suintant, etc.), on peut dériver les colles vers le foie en donnant un draineur ciblé foie (et vésicule biliaire)
  • Si la peau souffre d’eczéma sec, on peut dériver les cristaux vers les reins en donnant un draineur rénal
  • Etc.

Vous pourrez aussi compléter avec du sauna, des bains chauds, des bains froids, etc.

 

 

En cas de questions, de suggestions, de partage d’expérience, etc., n’hésitez pas à vous servir de la partie commentaires

Et si vous avez aimé cet article, n’oubliez pas de le partager avec votre communauté Facebook, Twitter, Google+..

Et puis n’oubliez pas non plus de télécharger (gratuitement) votre guide, si ce n’est pas déjà fait..

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre cure DETOX !

Indiquez simplement votre prénom et votre email ci-dessous pour recevoir votre guide GRATUITEMENT

Merci pour votre inscription.

Il y a visiblement une erreur.

4 commentaires

  1. germain 27 janvier 2016
    • Véronique Duivon 28 janvier 2016
  2. germain 3 février 2016
    • Véronique Duivon 4 février 2016

Laisser un commentaire