7 plantes de la détox

7 plantes alliées incontournables de l’activité hépatique..

Le foie a un rôle majeur dans notre fonctionnement organique..

Il permet la digestion et l’assimilation des graisses alimentaires grâce à ses acides biliaires contenus dans la bile (dernière déversée dans le tube digestif au moment des repas),

Il synthétise des protéines de toutes sortes, du cholestérol, des vitamines (vit D), etc.,

Il détoxifie certaines toxines d’origine endogène et exogène?

Etc.

Rappel :

  • Les toxines endogènes sont issues de notre propre fonctionnement organique (résidus de l’activité cellulaire, déchets de la de substances nutritives…)
  • Les toxines exogènes (ou xénobiotiques) sont absorbées par voie digestive (colorants, pesticides, médicaments, alcool…), par voie respiratoire (tabac, gaz d’échappement…), et par voie cutanée (déodorant, cosmétiques divers…)

Avec l’article d’aujourd’hui, je vous parle de 7 plantes détoxiquantes ou hépatoprotectrices (Souvent les 2 à différents degrés)

[Alerte-succès]

  • Les plantes détox ou détoxiquantes permettent de stimuler les processus de détoxification par le foie
  • Les plantes hépato protectrices permettent de protéger et de régénérer les cellules du foie[/alert-success]

Mais avant,  revoyons le déroulement de la détoxification hépatique, ainsi que les différents signes d’une activité hépatique ralentie

La détoxification hépatique, ça se passe comment?

Précision : Certaines toxines sont hydrophiles et sont directement évacuées dans l’urine. D’autres sont hydrophobes (= liposolubles) et nécessitent un traitement spécifique détox par le foie pour être rendues hydrophiles (et inoffensives) avant d’être évacuées soit dans l’urine, soit dans la bile. C’est ce traitement spécifique par le foie que l’on nomme détoxification hépatique

La détoxication hépatique se déroule en 3 phases (ou étapes)…

Dans la phase I, un certains nombre d’enzymes neutralisent certaines toxines qui vont être directement renvoyées dans le sang afin d’être éliminées par les reins (via l’urine), tandis que d’autres toxines vont être converties en d’autres substances intermédiaires parfois plus toxiques que les substances initiales…

Dans la phase II, d’autres enzymes transforment ces nouvelles substances en d’autres substances moins agressives et hydrophiles…

À noter : Les plantes détoxiquantes sont uniquement les plantes qui ont une action stimulante sur cette phase II

Dans la phase III, les substances transformées sont prises en charge par des transporteurs qui les évacuent des cellules du foie afin qu’elles soient éliminées, soit dans l’urine, soit dans la bile…

Les signes d’une activité hépatique ralentie

Certains signes annoncent que le foie a du mal à assurer toutes ses fonctions :

• des selles mal moulées, grasses, colorées, de la constipation (= mauvaise synthèse ou évacuation de la bile)
• la langue chargée, l’haleine acétonique
• de l’œdème sur les paupières supérieures
• le blanc de l’œil plus ou moins jaune, idem pour la paume des mains et la peau
• l’envie de dormir après le repas
• des nausées, des vomissements
• de l’asthénie
• des hémorroïdes
• de l’inflammation
• des problèmes hormonaux (= les hormones tournent en boucle car le foie a du mal à les prendre en charge pour les éliminer)
• l’obésité
• des rhino pharyngites et des sinusites récidivantes
• etc.

• Les bilans hépatiques sanguins  peuvent aussi laisser apparaître:

  • un grossissement des cellules du foie ou cholestase (= difficulté de sécrétion de bile), avec des taux de Gamma GT augmenté et de vit A,D,E,K bas, etc., qui peut être dû à de l’inflammation ou à une obstruction des voies biliaires…
  • une destruction des cellules du foie (= cytolyse), avec des transaminases augmentées, etc.
  • une insuffisance hépatique, avec des taux de cholestérol bas et de Gamma GT augmenté, etc.

À noter : l’obésité crée de l’inflammation, l’inflammation digestive aussi, et l’inflammation bloque la détoxification hépatique (car elle bloque la synthèse et la sécrétion de bile par les cellules du foie)

Pour relancer les processus de détoxification hépatique, il faut donc impérativement régler l’inflammation avant

Voyons dans quels cas on utilise les plantes détoxiquantes, puis les plantes hépato-protectrices…

Les plantes détoxiquantes, quand ça ?

En fait, l’utilisation des plantes détoxiquantes n’est pertinente que si elle est intégrée à une stratégie globale (comme celle qu’on met en place lors d’un nettoyage organique, par ex),

Il faut aussi que le foie ne soit ni lésé ni en souffrance (donc pas en cas d’hépatite, de cytolyse, de cancer du foie…), et qu’il ne manque pas d’énergie..

Et les plantes hépato-protectrices ?

C’est dans les cas de polymédication *, d’hépatite, de cytolyse, de chimiothérapie, d’alcool++, d’excès de fer, qu’il faut y penser..

* Certaines toxines exogènes ou xénobiotiques (paracétamol, chimio, alcool, excès de fer, etc.) sont toxiques pour le foie, elles le font souffrir.

Et cas de souffrance hépatique, pensez aux plantes hépato protectrices et régénératrices, et pas à celles détox,

Mais bonne nouvelle! Le fait de régénérer le foie permet aussi de réenclencher les processus de détoxification

Voyons maintenant ces plantes en question..

Les 7 plantes de la détox et de la protection du foie..

À l’honneur, l’artichaut, le chrysanthellum, le curcuma, le radis noir, la réglisse, le romarin et le desmodium…

7 plantes de la détox et de laprotection du foieL’artichaut est détoxiquant. Il module aussi la sécrétion de bile (= plus ou moins, selon les besoins) et il permet de réduire le taux de graisses dans le sang (= hypoléminant), il est également diurétique.

Le chrysanthellum, un hépato protecteur+++, qui a aussi une action intéressante sur les calculs biliaires, les problèmes de triglycérides et d’alcool.

Le curcuma détoxique et protège. Il permet en outre d’agir sur l’inflammation (intestinale, entre autre) et la porosité intestinale.

La réglisse, en plus d’être détoxiquante, elle est anti virale, anti inflammatoire et anti douleur ++…
(Attention, la réglisse ne se prend pas de façon continue et pas en cas d’hypertension)

Le desmodium, en plus d’être hépato protecteur+++, il est anti allergique (respiratoire et alimentaire)

Quant au romarin, c’est un excellent détoxiquant et un puissant hépato protecteur. Il est aussi antispasmodique, anti microbien (Helico bacter…) et antioxydant cérébral…

Quelques exemples, en pratique..

Lors de votre nettoyage organique, par ex, si votre ciblage concerne votre foie, et que ce dernier n’est ni en souffrance ni lésé et assez actif énergétiquement, une association artichaut/radis/curcuma est judicieuse

S’il y a en plus une prise de médicament non toxique (pilule,…), même association et même protocole

À noter : En cas de prises ou de présence de xénobiotiques toxiques (chimio, paracétamol, alcool, excès de fer…): desmodium/curcuma/radis noir… à voir alors avec votre médecin

En cas de constipation (par insuffisance de bile): artichaut/radis noir…. (Bien aussi en cas de «crise de foie»)

Pour la perte de poids (en cas d’obésité)curcuma/desmodium/chrysanthellum

Une chose encore : les décoctions de Romarin sont un moyen très simple et peu onéreux de s’occuper de la santé du foie tout au long de l’année

;-)

Véronique

Si vous avez aimé cet article « 7 plantes de la détox », n’oubliez pas de le partager avec votre communauté Facebook, twitter, Google +

En cas de questions, de partage d’expérience, etc., la partie commentaires vous attend…

Partagez auprès de vos amis

Les meilleures stratégies alimentaires de votre détox!

Vous voulez savoir quoi et comment manger pour bien digérer, éviter l’accumulation de toxines, booster votre énergie et avoir une ligne impeccable? Remplissez le formulaire en dessous pour recevoir votre guide alimentaire détox. Tout y est. Et en plus c'est gratuit! ;-)

Merci pour votre inscription. Rdv maintenant dans votre messagerie ;-)s ;-)

Il y a visiblement une erreur

11 commentaires

  1. Alko 21 janvier 2018
    • Véronique Duivon 22 janvier 2018
  2. Alko 22 janvier 2018
    • Véronique Duivon 23 janvier 2018
  3. Nadège 1 février 2018
    • Véronique Duivon 2 février 2018
  4. sandra 5 avril 2018
  5. Brigitte 24 septembre 2018
    • Véronique Duivon 24 septembre 2018

Laisser un commentaire